Les Journées du Patrimoine 2018

Lors d’une récente présentation du patrimoine architectural de Haute-Saône,  nous avons eu le plaisir de constater que Bucey-les-Gy est classé parmi les 10 sites patrimoniaux remarquables du département   (voir “Haute-Saône Patrimoine “)

 

 

 

Le programme à Bucey les Gy
Samedi 15 sept –
16h30 :  Visite guidée départ de la place de la gare à 16h30 –
14h à 17h : Ouverture de l’atelier de jus de pommes à 14h dans l’ Annexe de l’ancien presbytère
Dimanche 16 sept  –
14h à 17h Ouverture de l’atelier de jus de pommes dans l’Annexe de l’ancien presbytère)
15h : Visite de l’Eglise

Le programme dans les Cités de Caractère
Ouvrir en cliquant  ici JEP 2018


Le plan cavalier de la commune


Sachons préserver notre patrimoine

La Communauté de Communes des Monts de Gy des mesures incitatives pour permettre aux habitants  la mise en valeur  de leur habitation:

Opération FACADES dans les Monts de Gy “présentation “


Le patrimoine de Bucey les Gy en image

 

Aire de Valorisation de l architecture et du paysage  (AVAP)

La Mairie/Lavoir

La Mairie Lavoir de style 1er Empire

mairie-lavoir

Jean Claude Disqueux*, architecte du premier empire, avait réalisé un projet en 1806. C’est l’architecte bisontin Louis Moreau, inspiré par les plans en croix grecque de son confrère, qui réalisa le projet en 1827. La bâtisse est construite en pierre calcaire finement moulurée. L’édifice fut classé monument historique en 1980.

mairie-lavoir

bucey-les-gy-projet-lavoir

 

Projet

carte-postale-ancienne-mairie

La Mairie Lavoir au début du 20° siècle

L’église Saint Martin

L’église Saint Martin à Bucey les Gy a été inscrite à l’inventaire Supplémentaire des Monuments Historique en décembre 1980

  vue-davion  leglise-et-son-presbytereeglise-et-panorama

L’église Saint Martin a été érigée au XIV siècle. Elle est agrandie au XVIème siècle marquée par l’influence du GOTHIQUE FLAMBOYANT. Cet art architectural comporte les caractéristiques du gothique ( croisées d’ogives, ouvertures à la lumière plus grandes ) auxquelles s’ajoutent des décors de courbes et contre courbes en forme de FLAMMES, sur les encadrements de pierre des vitraux ou sur les frontons. La chaire de chêne sculpté et le crucifix en bois polychrome sont du XVIIIème. La vierge à l’enfant à la grappe, en bois polychrome de la fin du XVIème siècle, fut créée par des artistes de l’école Bourguignonne de Jean de la Huerta*. Le clocher comtois à bulbe dit à l’impériale, détruit en 1760, fut reconstruit en 1767 par l’architecte Jean-Charles Colombot*, puis restauré en 1976. Le porche est ouvert sur les trois côtés par de grands portails. Un fronton triangulaire surmonte le portail principal. La frise sous corniche est percée de petites lucarnes ovales. L’édifice comporte une nef unique de 4 travées ( Xvème, XVIème ), un sanctuaire voûté d’ogives avec chevet plat ( partie postérieure externe du chœur d’une église ) et une grande baie. Le vitrail moderne est dédié à Saint Martin, saint patron de la paroisse. 
L’église a été restaurée en 1976.
clocherdepuis-le-centre-du-villageinterieur
 
Aménagements contemporains
Dans le 2° tiers du 20°siècle, le concile Vatican II “modernise la liturgie. Le sanctuaire de l église de Bucey les Gy est mis au ” goût du jour” et fait l’objet de transformation : Suppression de l autel, de la grande toile du retable ainsi que des remplages des fenêtres du choeur et les vitraux, transformation de la sacristie afin de donner une place aux vitraux du choeur

bucey-les-gy-eglise-003-interieur-nef-350

bucey-les-gy-eglise-002choeur-ancien350

 

Le presbytère

_ presbytere

« Le presbytère de Bucey-Lès-Gy, résidence du curé, a été édifié entre 1860 et 1864 sur les plans de Christophe Colard* (1805-1886), architecte voyer* de l’arrondissement de Gray depuis 1831, face au flanc nord de l’église, à l’emplacement de l’ancienne école.

Il était destiné au curé de la paroisse et à ses deux vicaires.

presbytere

de-larriere

“Cette réalisation, résidence du curé desservant les quatre communes de Bucey, Velleclaire, Vantoux et Vellefrey, répond à un souci de représentation et de mise en scène de l’autorité, qu’elle soit administrative ou morale, au second Empire.

Le curé, autorité morale, fonctionnaire de l Etat français depuis le concordat de 1801 ( supprimé au début des année 1900), faisait partie, avec le maire, de la noblesse villageoise, en attendant que vienne les rejoindre l’instituteur de la III° République.

Ainsi, le presbytère a t-il plutôt l’aspect d’une bonne maison bourgeoise, d’une architecture soignée, pourvue d’une cour, d’un petit jardin paysager et de communs. Le choix de l’architecte Colard d’un bâtiment à un seul étage, d’une décoration intérieure sobre, est celui d’une simplicité certaine, propre à un homme d’église.”

(Avis du Conservateur des Monuments Historiques)

Aujourd’hui, il est inscrit sur l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, en totalité, y compris les cour, jardin, clôtures et grilles ( en date du 04 juin 2007).

Il est un des éléments du patrimoine de la commune. Dans ce sens, il fait partie de l’histoire du village.

L’habitat vigneron

maisons-vigneronnes

L’habitat vigneron ( XVIIIème et XIXème) L’histoire de Bucey est indissociable de celle de la vigne. 

De nombreux aspects du paysage et de l’habitat en témoignent. On peut encore observer les coteaux en terrasses, où les murgers* séparaient et soulignaient les parcelles plantées de vignes jusqu’à la fin du XIXème siècle. 

Les maisons vigneronnes sont le modèle architectural dominant dans le village. Elles sont mitoyennes ( avec ou sans grange). Elles possèdent une cour fermée avec un portail sur rue. Les caves sont enterrées et voûtées ,ou semi enterrées, et se limitent parfois à un simple cellier. On remarque la présence fréquente d’un escalier extérieur. La ferme bucéenne est bâtie sur trois travées : la grange, l’écurie, l’habitation. Certains celliers ont été transformés en granges pour répondre aux nouveaux besoins de la polyculture ou de l’artisanat.

La fontaine de Saint Maurice

La fontaine de St Maurice ( hameau rattaché à la commune de Bucey-Lès-Gy)
est une fontaine puisoir construite au début du XIXème siècle.

Elle a été réalisée selon les plans de Jean-Claude DISQUEUX, architecte de l’arrondissement de Gray. Les travaux ont été confiés à Mr DELANGRE en juillet 1807.

Elle fût remise en état en 1858 selon les plans et devis de l’architecte COLARD (fils) de Gray.

Au début du Xxème siècle elle est à nouveau en chantier pour la réfection des canalisation. Le devis est exécuté par Mr COURVOISIER, architecte à Gray. Les travaux sont exécutés par Mr ROY Jean Isidore entrepreneur à Beaujeux

En 1979, la fontaine fait l’objet d’une remise en état par un chantier International de Jeunes sous l’égide du Syndicat d’initiative de l’époque.

Aujourd’hui les murs de soutènement construits en arc de cercle de part et d’autre du puisard présentent des bouclements et déversements dû à une poussée de terre. Cela demande une intervention lourde afin d’éliminer le danger d’effondrement total.
fontaine-de-st-maurice-general-18x13
p1010962-copie450

Le monument aux Morts

Historique 

Le 20 janvier 1920, le Préfet de la Haute-Saône adresse une circulaire, aux Maires du département, relative à l’érection de monuments, aux Morts pour la Patrie.

Le 25 février 1920, le Conseil municipal de BUCEY LES GY décide d’ériger un monument commémoratif, sur une place publique du village, pour perpétuer la mémoire des enfants de la commune tombés au champ d’honneur lors de la guerre 1914-1918. Une somme de 15000 F est votée pour faire face aux dépenses prévues pour la construction de cet édifice. Le financement sera réparti ainsi Souscription des concitoyens de la commune : 500F Montant à la charge de la commune : 14500 F

Le 4 juillet 1920 le Conseil municipal décide de faire aménager lui-même l’emplacement sur lequel sera érigé le monument et demande que, monsieur FREQUELIN agent voyer cantonal à Gy, soit autorisé à dresser le projet et à en surveiller l’exécution. 

Le 26 septembre 1920 le Conseil municipal demande, conformément aux dispositions de la loi de finances du 31 juillet 1920, une subvention de l’état pour l’aider à supporter les dépenses du monument projeté. Les chiffres de la population communale en 1911 s‘élèvent à : 924 habitants ; 22 sont morts pour la Patrie. 

Lors de la séance du 6 novembre 1921 le Conseil municipal débat de l’emplacement du monument commémoratif. Le 1ier projet d’implantation est abandonné, pour cause de gène de la circulation sur l’ancienne route de VELLECLAIRE et dépenses exagérées d’aménagement du terrain en déclivité. Considérant que le seul terrain convenable se trouve sur le terrain appartenant au département, près de la gare, demande l’acquisition de 49 m2, et prie monsieur le Préfet de prescrire à cet effet les mesures nécessaires. 

Le 26 mars 1922 le Conseil municipal vote la somme de 150F sur les fonds libres de la commune pour le transport et la manutention de 4 obus, trophées de guerre, destinés à orner le monument aux morts de la grande guerre, d’ ORANGE à BUCEY. 

En septembre 1922, alors que les délibérations des 4 et 11 juillet 1920, ont été approuvées par décret du 4 novembre 1920 du Président de la République, aucun emplacement convenable n’a rallié la majorité des suffrages des conseillers. Le Maire ,fait alors part de l’offre faite par Mme veuve GUILLOZ, propriétaire à BUCEY, de mettre à disposition de la commune, pour édification du monument, 1 are de terrain, à prendre dans la pointe du lieu dit « le Clos » et cela, pour le franc symbolique. 

Le 26 février 1924, il est décidé de confier la fabrication des grilles d’entourage, à une entreprise spécialisée. La maison GUILLOT-PELLETIER située à ORLEANS, a obtenu le marché pour la somme de 2857F. Monsieur FREQUELIN, auteur du projet, s’est vu confié l’aménagement du terre-plein et des abords du monument. 

La décision du 8 mai 1923 précise que la réalisation de l’ensemble de ces travaux doit être confiée à des ouvriers locaux spécialisés. Le coût de, la peinture des grilles, l’aménagement floral de l’enceinte ainsi que l’aménagement horticole s’est élevé à : 2857.90 + 942.10 + 1200 = 5000F 

A noter que les frais d’inauguration se sont élevés à 4000F.

1-monument-aux-morts-1925
En 2008, le conseil municipal décide la restauration du Monument aux Morts, suite à la demande insistante de “Pierrot”, aujourd’hui disparu.

3-monument-aux-morts-2008

Au 8 mai 2010 le monument est entièrement restauré.

pb233490

Restauration de la Fontaine de Saint Maurice

Lancement d’une grande souscription
pour restaurer la Fontaine de Saint Maurice

Les murs de la Fontaine de Saint Maurice s’écroulent sous la poussée du terrain. Il nous faut la restaurer d’urgence.

En partenariat avec la Fondation du Patrimoine et l’Association locale « Patrimoine et Environnement », la Municipalité de Bucey-Lès-Gy lance un appel à souscription auprès du public
Le coût total de cette restauration s’élève à 20 000 euros. Les travaux s’étaleront de mai à octobre 2011.

Par votre don, vous participerez à l’entretien de notre patrimoine, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôts de 66% de sa valeur et la Fondation de Patrimoine quant à elle, apportera une subvention égale au montant des sommes collectées.
Ainsi par exemple, si votre don est de 50 euros, il ne vous en coutera que 16.5 euros grâce à la réduction d’impôt mais 100 euros seront acquis pour la restauration de la Fontaine.

Vous trouverez, ci-joint, un bulletin de souscription à retourner à :

FONDATION DU PATRIMOINE
Délégation Régionale de Franche-Comté
Maison du Bâtiment – Valparc – Ecole Valentin
BP 1239
25 004 Besançon cedex

Vous pouvez également :

  déposer votre enveloppe cachetée, non affranchie à l’Agence Postale de Bucey-Lès-Gy dans la boîte réservée à cet effet,

  ou souscrire via le site internet : http://www.fondation-patrimoine.org

Nous restons à votre disposition pour tous renseignements complémentaires au 03 84 32 78 ou au 03 84 65 23 09.

Par avance soyez remercié(e) pour votre contribution.

Cordialement
L équipe municipale

p1010962-copie450

PS : A l’occasion de l’ouverture du chantier, L’association Patrimoine et Environnement organise un repas le 30 avril 2011 à 12 heures à Saint-Maurice.
Inscription au 03 84 65 23 09

===========

Et quelques mois plus tard……….



Par le travail d’un chantier d’insertion de Beaumotte

Grâce à la mobilisation des bénévoles de “Patrimoine et Environnement”

Grâce aux dons de donateurs particuliers de St Maurice, Bucey et des amis de Bucey

Grâce aux subventions du Conseil Régional de Franche Conté, Du Conseil général 70, d’une dotation parlementaire du sénateur Yves Krattinger, et de la Fondation du Patrimoine

Et grâce aussi au Conseil municipal qui a le soucis d’entretenir le patrimoine de la Commune………………….

fontaine-st-maurice-4w-450

fontaine-st-maurice-2w-450

fontaine-st-maurice-3w-450